Impôts : au tour des classes moyennes – Lundi, 14 Juillet 2014
02 Mar 2015

Impôts : au tour des classes moyennes – Lundi, 14 Juillet 2014

C’est promis, juré : les classes moyennes

02 Mar 2015

C’est promis, juré : les classes moyennes vont voir leur impôt sur le revenu baisser en 2015, a annoncé le 8 juillet 2014 Manuel Valls lors de son discours de clôture de la grande conférence sociale. Un coup de pouce fiscal a bien été octroyé dernièrement, mais il a concerné uniquement les ménages modestes.

Dans le cadre du projet de loi de financement rectificative (PLFR) pour 2014 qui n’est pas encore définitivement adopté, il a été instauré une réduction d’impôt exceptionnelle (350 euros pour une personne seule, 700 euros pour un couple) pour les Français gagnant jusqu’à 1,13 fois le Smic. Soit quand même 3,7 millions de foyers fiscaux, dont 1,9 million totalement exonérés, selon les calculs du gouvernement.

La « ristourne » va en effet permettre à des Français de ne plus être imposables ou surtout… de ne pas le devenir. Compte tenu des mesures instaurées par le Budget 2014, il y avait des risques pour que des bas salaires entrent dans l’impôt. Parmi ces coups de rabot, on peut citer l’abaissement du quotient familial de 2.000 à 1.500 euros par part, l’intégration de la part patronale de la complémentaire santé d’entreprise dans les revenus, la fiscalisation des majorations familiales de retraite ou encore le plafonnement des niches fiscales (emploi à domicile, dispositifs d’investissement locatif…) à 10.000 euros.

En revanche, ces petites dispositions mises bout à bout vont faire mal, très mal aux classes moyennes. D’après les professionnels, le montant à payer du dernier tiers provisionnel pourrait augmenter pour cette catégorie de la population de 20%, 25%, 30%, voire 40% pour des cadres supérieurs parents de familles nombreuses.

La rentrée s’annonce donc douloureuse pour le porte-monnaie. Alors qu’ils s’apprêtent à partir en vacances, nombre de sacrifiés de l’impôt n’ont pas conscience de ce qui les attend à leur retour. L’annonce du Premier ministre est destinée à rassurer les plus lucides. Reste que, pour l’instant, on ne sait pas où et comment les réductions d’impôt vont intervenir.

Leave a comment
More Posts
Comments

Comments are closed.