La baisse des rendements des fonds euros : une bonne nouvelle ? – Lundi, 10 Novembre 2014
02 Mar 2015

La baisse des rendements des fonds euros : une bonne nouvelle ? – Lundi, 10 Novembre 2014

C’est devenu le mantra du gouverneur de

02 Mar 2015

C’est devenu le mantra du gouverneur de la Banque de France. Après avoir plaidé le 28 octobre dernier en faveur d’une modération des rendement des fonds en euros devant la commission des Finances du Sénat, Christian Noyer a enfoncé le clou le 4 novembre lors de la conférence de presse annuelle de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), le gendarme des banques et des assurances.

Coiffant cette fois-ci sa casquette de président de l’ACPR, le haut-fonctionnaire a carrément appelé les assureurs vie à ne pas être trop généreux cette année. Avec la chute des taux d’intérêt, les acteurs ont pris l’habitude de piocher dans leurs réserves de plus-values pour doper artificiellement la rentabilité de leurs produits. C’est ainsi que l’an dernier le taux de rendement des fonds euros a baissé, contre toutes attentes, de seulement 0,10 point en moyenne passant de 2,90% à 2,80%.

Or, les provisions pour participation aux bénéfices (PPB), également appelées provision pour participation aux excédents (PPE), sont à l’origine conçues pour permettre aux assureurs de faire face aux aléas. Christian Noyer craint que les compagnies ne finissent pas trop puiser dans leur PPB et ne se retrouvent en mauvaise posture en cas de rachats massifs. Le risque est d’autant plus grand qu’il est devenu « systémique » : avec un peu plus de 1.500 milliards d’euros d’encours (dont 80% investis dans des fonds euros), l’assurance vie est devenue le poumon financier de l’économie française.

Pour éviter un tel scénario catastrophe, les assureurs vie se doivent de proposer des performances plus raisonnables, selon Christian Noyer. Les compagnies, mutuelles et autres institutions de prévoyance devraient obtempérer sans problème. Déjà, le président de la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA) Bernard Spitz a déclaré être sur la même longueur que le patron de son autorité de tutelle. En réalité, l’appel à la modération tombe à pic pour les assureurs aux PPB peu garnies qui auraient rencontré encore plus de difficulté cette année à suivre les taux de la concurrence.

Mais la baisse des taux 2014 des fonds euros devrait aussi faire les affaires de… Christian Noyer lui-même. Le gouverneur de la Banque de France a tout intérêt à ce que la différence de rentabilité entre l’assurance vie et le Livret A s’estompe. De quoi stopper la décollecte de l’ex-livret d’épargne chouchou des Français (- 1,66 milliard d’euros depuis le début de l’année). Le Livret A finance le logement social et le gros de son encours est logé dans la Caisse des dépôts et consignations (CDC), le bras financier de l’Etat. Il ne serait bon de fragiliser ni l’un, ni l’autre, a rappelé le haut-fonctionnaire.

Leave a comment
More Posts
Comments

Comments are closed.