L’investissement locatif, c’est maintenant ! – Vendredi, 29 Août 2014
02 Mar 2015

L’investissement locatif, c’est maintenant ! – Vendredi, 29 Août 2014

Opération séduction pour les investisseurs locatifs. Le

02 Mar 2015

Opération séduction pour les investisseurs locatifs. Le Premier ministre Manuel Valls a présenté le 29 août 2014 une batterie de mesures pour relancer le secteur de la construction en France (moins de 300.000 mises en chantier durant les 12 derniers mois, loin des 500.000 promises par François Hollande), dont certaines sont clairement destinées aux particuliers tentés d’acheter un appartement pour le louer.

Pour les inciter à franchir le pas, le dispositif de défiscalisation Duflot, qui a remplacé le Scellier, est réaménagé. Aujourd’hui, en contrepartie d’une déduction fiscale de 18% du montant de l’acquisition, le propriétaire doit louer son bien durant au moins 9 ans à un prix 20% inférieur au marché. A compter du 1er octobre prochain, il pourra bénéficier d’une réduction d’impôt plus importante s’il loue, dans les même conditions, pendant au moins 12 ans. Une déduction de 21%, évoquée dans un premier temps par la presse, a été confirmée par le gouvernement. A l’inverse, les bailleurs seront autorisés à louer seulement 6 ans mais avec un avantage fiscal moindre de 12%.

Surtout, les investisseurs auront désormais la possibilité de louer à leurs ascendants ou à leurs descendants. Une mesure qui peut pousser des parents désirant acheter un appartement pour leur enfant étudiant à se tourner vers le neuf, le dispositif Duflot n’étant pas applicable dans l’immobilier ancien.

Mais plus que l’aménagement du dispositif Duflot, c’est la limitation de l’encadrement des loyers qui devrait le plus ravir les bailleurs. Initialement prévue dans plusieurs zones dites « tendues », la mise en place d’un plafond de loyer sera, dans un premier temps, limitée à Paris. Et rien ne dit si la mesure sera ensuite étendue au reste du territoire. Le gouvernement voudrait enterrer cette promesse phare de campagne de François Hollande qu’il ne s’y prendrait pas autrement. De quoi rassurer les investisseurs locatifs.

Leave a comment
More Posts
Comments

Comments are closed.